Faire de notre Eglise une Maison Sûre

Faire de notre Eglise une Maison Sûre

Ce mardi 5 octobre, M. Jean-Marc Sauvé, président de la CIASE, la Commission Indépendante sur les Abus Sexuels dans l’Église, a remis publiquement aux évêques de France et aux supérieurs des congrégations religieuses le rapport que l’Église lui a commandé voici 3 ans.

La mission de la CIASE était d'établir les faits sur les abus commis au sein de l'Eglise depuis 1950 ; elle était composée de 22 membres pour mener ce travail, et dotée d'un budget de plus de 3 millions d'euros. C’est l’Église elle-même qui a demandé et financé la constitution et les travaux de cette commission indépendante. Cette commission a recueilli près de 6500 témoignages, conduit de très nombreux entretiens approfondis, analysé des archives de diocèses et communautés et aussi réalisé une très large enquête avec l'INSERM auprès de 38 000 personnes. Ce travail colossal est sans égal dans d'autres pays jusqu'à ce jour. Extrêmement documenté, précis et rigoureux, il est une étape importante pour l'Eglise dans la lutte contre les abus.

Ce rapport est accablant à cause de l’ampleur des chiffres qui, sur soixante-dix ans, décrivent une insoutenable réalité : le rapport fait état de 330 000 victimes d'abus sexuels depuis 1950 au sein de l'Église, dont 220 000 abus par des prêtres, clercs, religieux et religieuses. Entre 2,5% et 2,8% des clercs et religieux hommes ont commis des abus. 
 

Tous les travaux de le CIASE sont consultables sur le site : https://www.ciase.fr/
et plus particulièrement le rapport final avec :
- le rapport final intégral accessible en ligne
- les témoignages des victimes également accessible en ligne
- le résumé du rapport final téléchargeable sur la page https://www.ciase.fr/rapport-final/

Le diocèse de Nice a publié sur son site un article intitulé "Faire de notre Eglise une maison sûre"  https://nice.catholique.fr/faire-de-notre-eglise-une-maison-sure/ où il exhorte :
"Aujourd’hui, la publication du rapport de la Ciase est une épreuve de vérité, un moment rude et grave. Au-delà de la sidération induite par les chiffres révélés, chaque acteur de notre Église diocésaine va recevoir et étudier ces conclusions, afin d’adapter sans relâche nos actions. Cette lutte contre les abus sexuels sur mineurs nous concerne tous. C’est dans une attitude de vérité et de compassion que les catholiques des Alpes-Maritimes sont invités à recevoir le contenu de ce rapport."
Un certain nombre de recommandations du rapport CIASE ont déjà été votées par la conférence des évêques de France, ces résolutions peuvent entre autres être consultées à partir de l'article "Lutter contre la pédocriminalité" sur le site du diocèse de Nice https://nice.catholique.fr/lutter-contre-la-pedocriminalite/

Un temps spécifique sera consacré à la réception de ce rapport lors du Conseil Pastoral du 8 Octobre.

Le Congrès Mission vient de s'achever, un certain nombre de paroissiens y étaient présents, en tant qu'intervenants aux tables rondes et aux ateliers ou en tant que participants. Nous partageons le message des organisateurs:
"La joie d'avant-hier a fait place hier aux larmes.
L'Eglise de France rend publique sa face misérable, la lâcheté d'un bon nombre de ses clercs mais aussi de laïcs en responsabilité. L'Eglise entreprend une démarche de fond douloureuse mais tellement indispensable. Prions pour les victimes, remercions-les pour leur courage qui va nous l'espérons, protéger les générations à venir de la répétition de ces crimes. Prions pour que le travail réalisé permette de faire de l'Église une maison sûre.

La découverte de l'ampleur des abus, de leur horreur,  au lendemain de l'effervescence du congrès, est un contraste énorme.

Nous aimerions vous partager notre espérance… ce week-end nous étions plus de 17 000 à prier, louer, réfléchir, échanger... Nous avons mis en commun, partagé, travaillé… il n'y avait pas de « maîtres » mais uniquement de nombreux acteurs de terrain qui cherchaient ensemble comment servir… ça s'appelle la synodalité. Notre amitié, soudée par la bière, le partage et la prière; unie dans la fête et dans les larmes : c'est l'avenir de l'Eglise.
Nous allons lire le rapport de la CIASE, pleurer, vomir, nous allons nous remettre au travail et nous demander comment faire pour que plus jamais cela n'arrive.
Mais nous allons garder l'espérance, certains que le Seigneur continue son œuvre.
Raphaël et Anne-Geneviève au nom de l'équipe du Congrès Mission"

Avec Hozana nous vous invitons à prier pour les victimes, pour les bourreaux, pour les complices par le silence, pour les responsables ecclésiaux. Prier tout au long du mois d'octobre pour que ce temps qui nous est donné porte des fruits de conversion et de miséricorde. Nous vous invitons à rejoindre cette communauté de prière en ligne.